Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Une étude américaine explique comment transmettre la foi à ses enfants

FAMILLE-REPAS-TABLE-shutterstock

Shutterstock I MintImages

Morgane Afif - publié le 15/02/24

Une étude américaine menée en 2023 par des chercheurs de l'université de Georgetown dans le cadre du Future Faithful Families Project identifie les habitudes communes aux familles qui ont su transmettre la foi catholique à leurs enfants.

Comment transmettre la foi à ses enfants ? C’est la question que tous les parents catholiques se posent, comme enjeu primordial et devoir fondamental d’un foyer chrétien. C’est, d’ailleurs, ce à quoi s’engage un couple dans le sacrement du mariage avec la bénédiction du prêtre : “En recevant le pain de vie et la coupe de bénédiction, […] qu’ils élèvent dans la fidélité à l’Évangile les enfants qui naîtront de leur amour”.

Ce n’est toutefois pas la même chose d’élever un enfant “dans la fidélité à l’Évangile” et de savoir lui transmettre la foi, dont seul Dieu est le dépositaire. Si les parents sont tenus de préparer un terrain fertile, seul Dieu sème et les secrets de l’âme de leurs enfants ne leur appartiennent pas. Quels sont, alors, les points communs de ceux qui ont manifestement réussi la grande et grave mission de transmettre leur foi à leurs enfants ? L’étude menée en 2023 par des chercheurs de l’université de Georgetown dans le cadre du Future Faithful Families Project (projet pour l’avenir des familles catholiques) met en lumière les points communs des familles qui ont réussi, pour donner des clefs aux parents. The Pilot, journal de l’archidiocèse de Boston, les a restitué en février 2024.

Faire rayonner sa foi dans la vie quotidienne

Menée sur un panel de 28 adultes (seulement, c’est un écueil que l’on peut regretter) nés de parents catholiques pratiquants, l’étude restitue ainsi plusieurs habitudes communes aux foyers catholiques dont les enfants sont “restés” catholiques. En premier lieu, le fait de vivre dans un environnement chaleureux et affectueux où chacun participe et s’épanouit dans la vie de famille. Une large majorité a également souligné l’importance d’une très bonne communication entre les membres de la famille, lorsque chacun parvient à s’exprimer en vérité pour partager ses joies, ses peines et ses frustrations. L’étude met également en lumière le fait de partager ses repas en famille, à table, et de prier ensemble. Tous les participants soulignent ainsi l’importance de participer à la messe dominicale, et une part importante d’entre eux identifient la nécessité de s’engager dans une œuvre de charité au service de ceux qui en ont besoin.

L’étude souligne également l’importance de la disponibilité des parents : si les enfants leur font part de leurs doutes concernant leur foi en Dieu, ceux-ci ont, en toutes circonstances, pris le temps de répondre aux interrogations légitimes de leurs enfants sans couper court à toute discussion. “Cette liste n’est pas à prendre comme une énumération de critère à remplir pour s’assurer de faire de ses enfants de bons petits catholiques”, souligne Mark Gray, co-rapporteur de cette étude. “Ce dont cette enquête témoigne, souligne-t-il, c’est avant tout que dans les familles qui ont su transmettre la foi à leurs enfants, celle-ci ne se cantonnait pas au simple fait d’aller à la messe le dimanche. Au contraire, la foi habite ces foyers et y rayonne dans chaque aspect de la vie quotidienne”.

Découvrez aussi ces saints patrons auxquels vous pouvez vouer votre famille :

Tags:
ÉducationEnfantsFamilleFoiParents
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement