Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces quelques minutes qui changent la journée des grands-parents

téléphone, grands-parents, personnes âgées, appeler

Shutterstock

Image d'illustration.

La rédaction d'Aleteia - publié le 02/03/24

15 minutes, une fois par semaine. Ce petit créneau au milieu d'un quotidien bien rempli peut changer la journée de bien des grands-parents, souvent confrontés à une solitude grandissante à mesure que leur vie avance.

Ils appellent parfois à des moments qui ne sont peut-être pas opportuns pour le travailleur, l’étudiant ou la mère de famille. Ils écrivent de longs mails que l’on prend plaisir à lire mais qui finissent dans la case “je répondrai plus tard”. D’autres restent discrets et silencieux, par peur de déranger ou d’en faire trop. Les grands-parents sont bien souvent les personnes dont le paradoxe est d’être aimés d’une grande tendresse tout en étant négligés. Une fois que la marmaille a quitté le nid qu’ils contribuent très souvent à construire avec soin, la solitude peut parfois régner en maîtresse. Et puis un jour, ils partiront. C’est souvent là que les remords saisissent enfants et petits-enfants à la gorge : “Pourquoi n’ai-je pas plus appelé ? Plus écrit ? Pourquoi ai-je reporté à demain ?”

15 minutes par semaine

Faire de ses grands-parents une priorité n’est pourtant pas si difficile. En fait, c’est même plutôt simple. 15 minutes d’appel, une fois par semaine : voilà qui devrait contenter même les plus expéditifs. Si la cousinade est suffisamment élargie, le téléphone pourrait bien sonner au moins une fois par jour… Nul besoin d’avoir accompli des exploits pendant la semaine pour passer un coup de fil : raconter la moindre anecdote, difficulté, joie ou rencontre permettra aux grands-parents de se sentir véritablement inclus dans la vie de leurs petits-enfants. Cet enrichissement est mutuel : n’est-ce pas des grands-parents que l’on obtient de précieux conseils ?

En 2023, les Français ont passé environ 2h30 sur Internet par jour. Chez les jeunes générations (15-24 ans), ce temps monte même jusqu’à 4h quotidiennes en comprenant les réseaux sociaux… Si l’on peut passer minimum 2h par jour à “scroller” sur Instagram, aucune excuse pour ne pas appeler ses grands-parents 15 minutes une fois par semaine !

Ces saints qui étaient aussi grands-parents :

Tags:
Famillegrands-parentsVieillesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement