Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Imaginez les premiers pas de Jésus… en musique

musique , chant, lyrique

Youtube / Rocamadour - Musique Sacrée

"Berceuse des Anges", par Enguerrand de Hys et Paul Beynet enregistré au Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne pour le Label Rocamadour.

La rédaction d'Aleteia - publié le 06/03/24

Savez-vous comment Jésus a appris à marcher ? Pour le découvrir, il suffit d'écouter l'album "Contes Mystiques" qui comporte 12 chants interprétés par le ténor Enguerrand de Hys et le pianiste Paul Beynet et inspirés des poèmes de Stéphan Bordèse. Émotion garantie.

Avez-vous déjà entendu la berceuse chantée par les anges à l’enfant Jésus dans la crèche ? Ou encore l’histoire des premiers pas de Jésus à Nazareth racontée Edmond Diet ? C’est désormais chose possible avec l’album “Contes Mystiques”, un recueil de mélodies françaises chantées par le ténor Enguerrand de Hys accompagné du pianiste Paul Beynet, sorti le 9 février. Il regroupe les chants composés autour des textes du poète Stéphan Bordèse (1847-1919) et mis en musique par douze compositeurs français : Augusta Holmès, Edmond Diet, Théodore Dubois, Gabriel Fauré, Charles Lecocq… La plupart des musiques évoquent l’enfance du Christ, vraisemblablement en s’appuyant sur les évangiles apocryphes.

Label Rocamadour

L’album est disponible en entier sur la plateforme Youtube. Il est estampillé du label Rocamadour – Musique Sacrée, conçu pour participer au rayonnement du sanctuaire et de son patrimoine musical. Chantés par le ténor Enguerrand de Hys, les poèmes sont particulièrement émouvants tant certains semblent rendre proche de nous le Christ enfant. C’est le cas par exemple du titre “Les premiers pas de Jésus”, qui permet d’imaginer Jésus apprendre à marcher de la plus adorable des façons :

La Sainte Famille habitait
À Nazareth, hors de la ville,
Une case où ne s’arrêtait,
Que celui cherchant un asile.
C’était là, sous l’ombrage épais
D’un figuier deux fois séculaire,
Que Jésus, dans la douce paix,
Grandissait auprès de sa mère.
Pour apprendre à marcher,
Jésus étant rebelle,
La Vierge alla chercher
La rose la plus belle
Qu’elle eut en son jardin,

Et revint la lui tendre
En disant : « Dans ma main,
Mon fils, venez la prendre. »
Mais l’enfant n’osant pas
Avancer sur le sable,
Leva ses petits bras
Vers sa mère adorable.
Alors un oiselet
Une blanche colombe
Qui d’un nid s’envolait
Près de la Vierge tombe.
Jésus en chancelant,

Sans hésiter s’avance,
Saisit l’oiseau tremblant
Pour calmer sa souffrance,
Et sur son divin cœur
tendrement il le presse,
Tandis qu’avec douceur
Sa lèvre le caresse.
Et c’est ainsi que le Sauveur,
Délaissant la fleur éphémère,
Pour secourir une douleur,
Fit son premier pas sur la terre.

Tags:
Art sacréMusique
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement