Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces professeurs devenus directeurs d’école

eleves_au_travail.jpg

École La Fontaine

La rédaction d'Aleteia - publié le 07/03/24

Ils sont près de 1.700 professeurs à être passés par ses bancs. L’ILFM, institut de formation de la Fondation pour l'école, forme chaque année des dizaines de professeurs qui rejoignent ensuite l'enseignement libre. Parmi eux, certains deviennent directeurs d'école. Comme Pauline et Constance.

Qui a eu cette idée folle, un jour d’inventer l’école ? Idée folle ? Pas tant : l’école est à réinventer chaque jour. C’est le pari que relève la Fondation pour l’école qui soutient les écoles libres, dites hors contrat. Chaque année, ce sont 100 à 130 nouvelles écoles libres qui se créent en France, dans tout le territoire qu’elles viennent redynamiser. Parmi les professeurs qui y enseignent, 1.700 d’entre eux sont passés par les différentes formations dispensées à l’ILFM. 

Cet établissement propose pour cela une formation initiale qui permet à des étudiants diplômés d’un bac+3 d’intégrer un parcours de deux ans. Celui-ci assure une formation qui comprend non seulement l’étude des matières académiques mais aussi des cours de didactique, de gestion de classe, de pédagogie et de développement psycho-affectif de l’enfant. Parmi le panel de formations proposées par l’ILFM, en plus de la formation initiale, plusieurs modules sont spécialement destinés aux directeurs, ou futurs directeurs d’établissements qui ont déjà assuré plusieurs années d’enseignement. La formation aborde ainsi tous les aspects de la vie professionnelle : éducation intégrale, droit du travail, politique salariale, création d’école ou pédagogie sont autant de sujets abordés au cours de la formation. “L’ILFM est, pour eux, un véritable soutien, explique Virginie De Jaeghere, directrice. L’Institut a l’avantage de former ses stagiaires, déjà actifs dans la vie professionnelle, sur tous les aspects d’une carrière de directeur d’établissement, qu’il s’agisse du management ou de la gestion d’établissements, pour permettre aux directeurs de faire des choix pédagogiques cohérents avec leur vision de l’instruction”. 

L’Institut permet aux directeurs de faire des choix pédagogiques cohérents avec leur vision de l’instruction.

L’ILFM est aussi un appui pour aider les directeurs à recruter et composer leurs équipes. Pour la directrice de l’Institut, “il y a une véritable différence entre les professeurs passés par l’institut et ceux qui n’en ont pas reçu la formation”. Pour cela, l’ILFM est un soutien pour les directeurs, à la fois personnel et professionnel, “parce nous avons à cœur d’accompagner les directeurs d’écoles libres en formant aussi les instituteurs qu’ils sont amenés à recruter”. C’est d’ailleurs un des défis de l’école hors-contrat qui peine parfois à recruter des professeurs, qui ne sont pas toujours passés par des écoles d’instituteurs. “Nous les accompagnons sur des questions de pédagogie, de didactique, en consolidant les fondements académiques, poursuit Virginie De Jaeghere, pour aider les directeurs d’écoles hors contrat à consolider la cohérence pédagogique de leur établissement”. 

Parmi les anciens élèves de l’ILFM, Constance Lefeuvre, mère de quatre enfants, est devenue directrice de l’école Saint-Joseph l’Espérance qu’elle a co-créée il y a huit ans à Vernon (Eure). Rien ne la destinait à devenir enseignante, puis directrice d’un établissement scolaire : lorsque Constance s’inscrit à l’ILFM, la jeune femme est alors diplômée d’un master en droit pénal et science criminelle et pense devenir commissaire de police. Elle rejoint la formation pour comprendre ce qui se joue sur les bancs de l’école. Très vite, les cours dispensés par l’ILFM la passionnent : “la connaissance fine de l’enfant , tout comme l’approfondissement des matières académiques m’ont semblé beaucoup plus structurés que ce que j’avais moi-même reçu durant ma scolarité”.

recreation_hiver.jpg

Pauline Deville, elle, est ingénieure agricole de formation. Venue de la banque, elle s’est reconvertie professionnellement par attrait pour l’enseignement. Elle a intégré l’ILFM, “un parcours humain” qui l’attire immédiatement. Pauline a ensuite rejoint l’école libre de La Fontaine de Cuiry-Housse, dans l’Aisne, nommée ainsi en hommage à l’auteur et à la “Source de toute vie”. “J’ai longtemps travaillé avec des personnes qui manquaient d’outils pour faire passer leurs idées, pour entrer en relation et qui manquaient de confiance en eux et il m’a semblé que ces lacunes venaient de l’enfance et de l’école particulièrement” estime-t-elle. 

Pour changer le monde, il vaut mieux repartir de la base en s’occupant des enfants pour leur donner les clefs pour devenir ce qu’ils sont appelés à être.

Constance se souvient : “Au bout de 4 mois, j’ai été envoyée pour remplacer une institutrice à Poitiers. J’ai alors mis de côté le concours que je préparais et je me suis découvert une passion pour l’enseignement. J’ai réalisé que pour changer le monde, il valait mieux repartir de la base, en s’occupant des enfants pour leur donner les clefs pour devenir ce qu’ils sont appelés à être, plutôt que de me situer à la fin de chaîne pour arrêter et emprisonner les adultes”.

classe.jpeg

Une idée commune aux deux directrices : l’ILFM est une véritable boîte à outils qui donne toutes les clefs aux professeurs pour faire face à n’importe quelle situation, et élever vers le bien, le beau et le vrai les enfants qui leur sont confiés. C’est, d’ailleurs, l’avantage des écoles libres : les effectifs réduits (à Saint-Joseph l’Espérance, douze à quatorze élèves par classe) permettent aux élèves de développer leur plein potentiel et aux enseignants de créer un véritable lien humain avec chacun, pour les accompagner au mieux. Pauline, qui se forme pour prendre la direction de l’école dans laquelle elle enseigne déjà, a quant à elle à cœur de “créer un lien avec l’enfant dans toutes ses dimensions : corps, âme et esprit”. “Enseigner, conclut Constance, c’est apporter sa pierre à l’édifice pour ‘construire des cathédrales’, comme disait Péguy”. 

Informations pratiques

Journées portes ouvertes
Formations initiale et académique : 15 mars de 14h à 16h
120 avenue du général Leclerc, 75014 Paris
Parcours de formation continue : 9 mars de 14h à 17h

Présentation des différents parcours en visioconférence
Formations initiale et académique : 17 avril 2024
Formation Maternelle/CP : 27 mars et 5 juin 2024
Formation “Prise de poste” : 20 mars et 26 juin 2024
Formation à la Pédagogie de l’attention : 15 mai 2024

Informations sur les formations directeurs et futurs directeurs

En savoir plus :https://www.fondationpourlecole.org/

En partenariat avec la Fondation pour l’école

FPL.jpg

Tags:
ÉcoleÉducationEnfants
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement