Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Trois fantastiques missionnaires de notre temps

PRETRE-MISSIONNAIRE-LARRY-LOCK-OPM

Larry Lock / OPM

Reportage vidéo de Larry Lock aux côtés du père Jacques Grad, prêtre missionnaire polonais de la Société du Verbe Divin, vît auprès de populations rurales isolées de Madagascar.

Bérengère de Portzamparc - publié le 31/03/24

Fondées il y a plus de 200 ans, les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) continuent de soutenir des missionnaires dans le monde entier. En lançant le Prix Pauline Jaricot du reportage missionnaire, les OPM mettent en lumière des jeunes bien de leur époque invités à témoigner de la mission par des reportages vidéo, audio ou écrits. Découvrez ces jeunes, authentiques missionnaires du XXIe siècle.

Pour la deuxième fois, les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) lancent cette année le prix Prix Pauline Jaricot qui soutient et récompense des jeunes voyageurs missionnaires, entre 18 et 35 ans. Car depuis leur création au XIXe siècle, les OPM soutiennent la mission, aux quatre coins du monde, et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Avec ce Prix Pauline Jaricot, les OPM souhaitent ainsi soutenir les jeunes qui s’investissent et qui partent en mission, en les invitant à rendre un témoignage de leurs actions sur place, avec les outils d’aujourd’hui : vidéo, audio ou reportage écrit. 

Si les jeunes sont nombreux aujourd’hui à jouer au globe-trotter, ils sont aussi nombreux à avoir des idées plein la tête et du talent pour partager et rendre compte du monde et de la nécessité de la mission. Le Prix Pauline Jaricot permet ainsi de les soutenir pour leur départ (avec une aide de 1.500 euros notamment pour l’achat de matériel) et à leur retour avec la mise en lumière de leurs reportages. Ce fut notamment le cas de Larry, d’Antoine et Guillaume ou encore de Marie-Cécile, qui ont été lauréats du prix Pauline Jaricot 1ere édition, en 2022. Tous nous racontent leurs aventures et leurs motivations, comme missionnaires du XXIe siècle.


Larry Lock, 29 ans

LARRY-LOCK-OPM
Larry Lock.

En 2022, Larry Lock, 29 ans, a été lauréat du prix Pauline Jaricot dans la catégorie film et le prix du grand jury pour son exceptionnel reportage vidéo sur les populations rurales isolées de Madagascar, dont une partie de l’ethnie Antambahoaka et ses Mpanjakas (rois tribaux). Pendant plusieurs semaines, il a suivi le quotidien du père Jacques Grad, un prêtre missionnaire Polonais de la Société du Verbe Divin, qui vivait auprès d’eux depuis plus de 30 ans, consacrant sa vie à l’annonce de l’Évangile, dorénavant dans la région de Mandritsara. Originaire lui-même de Madagascar, Larry, qui est diplômé d’une grande école française, avait très envie de mettre en lumière son île, et le travail des missionnaires sur place.

Pour lui, le prix Pauline Jaricot aura été “coup double”, car au-delà de la mise en lumière de ce missionnaire qu’il connaissait, Larry a trouvé un mode d’expression pour vivre sa foi, et même une vocation ! Depuis son retour, et après de longs mois de travail sur le montage de son film, Larry a en effet créé sa propre structure comme vidéaste professionnel, et il continue à aller faire des reportages dans le monde entier, toujours autour de thèmes missionnaires.

Guillaume Sauvage
27 ans

GUILLAUME-SAUVAGE

Une vocation de missionnaire, c‘est aussi le cas pour Guillaume Sauvage, 27 ans. Avec son frère Charles, ils sont partis avec leurs micros à l’été 2022 dans trois pays d’Asie centrale, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan, majoritairement musulmans. Ils en sont revenus avec un reportage audio passionnant, qui permet de découvrir des missionnaires venus du monde entier et des petites communautés catholiques en plein essor dans ces régions relativement ignorées. “Ils sont peu nombreux, mais ils méritent que leur voix porte.” 

Avec ce reportage, qui fait prendre conscience de la manière de vivre l’Évangile dans des contextes où la discrétion est de mise, ils ont gagné le prix du meilleur reportage audio. “C’est grâce aux réseaux sociaux que nous avons connu ce prix, ce qui nous a motivés avec mon frère pour organiser ce voyage. Depuis longtemps, nous voulions vivre une aventure lointaine, mais savoir qu’on pouvait le faire avec un regard chrétien et missionnaire, en ramenant un reportage et donc un témoignage, cela nous a encore plus motivés”. 

C’est donc le lancement du prix Pauline Jaricot a incité les deux frères à partir, et ils ont eu raison, puisqu’ils en sont devenus lauréats ! “Mon frère a repris son boulot, mais moi j’ai pris goût aux voyages et à la mission, alors je repars !”, confie ainsi Guillaume qui s’apprête à décoller pour le Paraguay où il travaillera pour une radio chrétienne.

Marie-Cécile
30 ans

OPM.jpg

Quant à Marie-Cécile, lauréate 2022 du prix Pauline Jaricot du meilleur reportage écrit et photos, c’est son expérience au Liban qu’elle a tenue à raconter, notamment sa rencontre avec de courageux témoins du Christ au chevet d’une population en souffrance. Grâce à son témoignage, on découvre ainsi une terre martyre, celle du Liban, où la population subit de plein fouet les effets d’une crise sans fin. Malgré l’extrême pauvreté et la précarité dans laquelle se trouvent les Libanais, prêtres, religieuses, missionnaires et volontaires ne renoncent pas et poursuivent leur mission d’évangélisation et de consolation. 

Marie-Cécile, qui est infirmière, était déjà sur place en mission quand elle a entendu parler du Prix Pauline Jaricot. Devant les difficultés rencontrées sur place par le contexte tendu, elle a voulu prendre de la hauteur et mettre en lumière ceux qui, malgré tout, vivent l’Évangile de façon concrète, discrètement, et dont on ne parle jamais. “Avoir la possibilité de raconter leurs vies, leurs engagements m’a beaucoup aidée à tenir au quotidien dans une mission qui n’était pas simple, c’était à la fois un moteur et un but, et je suis heureuse que mon travail ait pu être reconnu, avec ce prix.”

Des profils différents, des expériences riches et uniques, voila ce que témoignent ces jeunes missionnaires du XXIe siècle qui ont tous le même leitmotiv : inviter les jeunes à partir en mission et ne pas hésiter à  se rapprocher des OPM pour avoir un partenaire fiable ! 

Le prix Pauline Jaricot en pratique

Vous avez entre 18 et 35 ans ? Recevez le soutien des Œuvres Pontificales Missionnaires pour partir à la rencontre de l’Église universelle, revenir et témoigner.

Vous avez un PROJET de voyage et de reportage sur la mission de l’Église ? Pour vous aider à partir, les OPM proposent 10 bourses de 1.500 € (une par province ecclésiastique), une initiation aux techniques de reportage, une mise en relation avec le réseau mondial des OPM ! Postulez avant le 29 avril 2024

Vous êtes en voyage ou vous revenez d’un séjour à l’étranger (volontariat, stage d’étude, VIE, etc.) et vous avez réalisé un reportage sur la mission de l’Église locale ? Postulez directement au prix en envoyant votre reportage achevé, avant le 30 septembre 2024.

En partenariat avec les Œuvres Pontificales Missionnaires

Tags:
MissionnaireOPMPauline Jaricot
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement