Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

30 ans après sa mort, la mémoire de Jérôme Lejeune reste vive

JÉRÔME LEJEUNE

Fondation Jérôme Lejeune I CC BY-SA 3.0

Le professeur Lejeune.

Cécile Séveirac - publié le 02/04/24

Trente ans se sont écoulés depuis la mort du professeur Jérôme Lejeune, scientifique à la foi fervente ayant découvert l'origine de la trisomie 21 en 1958. Déclaré vénérable par l'Église en 2021, il a démontré tout au long de sa vie comment foi et science peuvent être mises au service l'une de l'autre, pour le bien des plus vulnérables.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Il a dédié sa vie à la recherche sur la déficience mentale et a découvert l’origine génétique de la trisomie 21 : le professeur Jérôme Lejeune est décédé il y a 30 ans, le 3 avril 1994. Son travail et sa volonté acharnés auront contribué à changer la vie des personnes porteuses de trisomie 21, et ce durablement. La postérité de son œuvre est aujourd’hui assurée par un institut qui poursuit inlassablement l’entreprise d’accueil, de soin et de défense des personnes porteuses de déficiences intellectuelles d’origine génétique. C’est en sa mémoire que Dom Jean-Charles Nault, père-abbé de l’abbaye de Saint-Wandrille et postulateur de la cause en béatification du professeur, célébrera une messe mardi 2 avril à 18h45 à l’église Saint-Étienne-du-Mont, à Paris.

Rien ne destinait ce jeune médecin, né en 1926, à devenir le pionnier de la recherche sur la trisomie 21. Rien, si ce n’est peut-être la main de Dieu. En 1951, le pédiatre et généticien Raymond Turpin fait de lui son assistant pour s’atteler à un sujet délaissé, pour ne pas dire méprisé : les “mongoliens”. Sept ans plus tard, il découvre la présence d’un chromosome supplémentaire sur la paire 21 et entame un long parcours de recherche pour trouver un traitement.

Chercheur et médecin hors-pair, Jérôme Lejeune n’est pas seulement un scientifique respecté, mais aussi une figure spirituelle reconnue par l’Église catholique. Le 21 janvier 2021, le pape François a reconnu les vertus héroïques du professeur, faisant de lui un vénérable. “Ce qui est frappant chez Jérôme Lejeune, c’est qu’il avait toujours l’espérance. Il disait : la mort est une victoire dérisoire, seule la vie peut gagner, et la vie gagnera”, relevait ainsi le Pape, qui partage avec saint Jean Paul II une admiration profonde pour Jérôme Lejeune. Car la défense inébranlable de la vie fut bien le guide ultime de toutes les actions du professeur, qu’il s’agisse du plus petit des embryons ou d’un enfant porteur du syndrome de Dawn dont l’espérance de vie se trouve réduite. “Chaque patient est mon frère”, aimait à dire le médecin que chaque catholique peut aujourd’hui prier. Alors que la légalisation de l’avortement est en plein débat, le docteur Lejeune s’y oppose fermement, lui dont la découverte a été utilisée pour le dépistage prénatal conduisant à l’avortement des enfants diagnostiqués trisomiques.

Cause en béatification

C’est le diocèse de Paris qui avait ouvert, en 2007, la cause en béatification de Jérôme Lejeune. Initialement portée par Dom Jean-Charles Nault, l’enquête diocésaine s’est clôturée en 2012 pour laisser place à une enquête canonique par la Congrégation des causes des saints. La cause en béatification est aujourd’hui portée par une laïque, Aude Dugast. “Le chemin spirituel du vénérable Jérôme Lejeune, savant, époux et père de famille, au fil de ses vertus théologales et cardinales montre comment la dynamique de la charité le conduit de l’amour de ses patients au plein accomplissement de lui-même”, écrivait-elle ainsi dans Aleteia peu de temps après la reconnaissance des vertus héroïques de Lejeune. “L’intelligence de Jérôme Lejeune est aimantée par la vérité, vraiment : c’est un serviteur de la Vérité. Son intelligence géniale joue un rôle central dans sa sainteté.”

“Ô mon Dieu! C’est moi qui devais les guérir et je m’en vais sans avoir trouvé… Que vont-ils devenir ?”, se questionne le professeur avant de mourir. Il s’éteint le 3 avril 1994, le jour même où la Vie a vaincu la mort, jour de Pâques.

Voici une prière pour obtenir des grâces par l’intercession du serviteur de Dieu Jérôme Lejeune :

Dieu qui avez créé l’homme à Votre image et l’avez destiné à partager Votre Gloire, nous Vous rendons grâce pour avoir fait don à Votre Eglise du Professeur Jérôme Lejeune, éminent Serviteur de la Vie.

Il a su mettre son immense intelligence et sa foi profonde au service de la défense de la vie humaine, tout spécialement de la vie à naître, dans le souci inlassable de soigner et guérir.

Témoin passionné de la vérité et de la charité, il a su réconcilier, aux yeux du monde contemporain, la foi et la raison.

Par son intercession, accordez-nous, selon Votre volonté, les grâces que nous implorons, dans l’espérance qu’il compte bientôt au nombre de Vos saints.
Amen

Tags:
Béatification et canonisationFondation Jérome LejeuneTrisomie 21
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement