Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 février |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Quelle est la différence entre le chapelet et le rosaire ?

Chapelet.jpg

Shutterstock

Le chapelet et le rosaire, deux moyens concrets et complémentaires pour prier la Sainte Vierge

Cécile Séveirac - publié le 17/10/22

Prier le rosaire, le chapelet… De quoi parle-t-on exactement ? Si les deux s’adressent à la Vierge Marie et sont complémentaires, il ne s’agit néanmoins pas exactement de la même chose. Explications.

Le 13 octobre 1917, la Vierge Marie apparaissait aux trois petits bergers de Fatima et faisait « danser le soleil » devant une foule ébahie. Elle leur demandait alors de « prier le chapelet tous les jours » et s’était présentée aux trois enfants en disant « je suis Notre-Dame du Rosaire ». Mais quelle est la différence entre le rosaire et le chapelet ? Une fois n’est pas coutume, autorisons-nous une petite piqûre de rappel. En réalité, il n’y a pas de « différence » fondamentale entre le chapelet et le rosaire : les deux sont complémentaires, et l’un mène à l’autre. 

Le chapelet correspond à la récitation de 5 dizaines de « Je vous salue Marie« . Il permet généralement de méditer sur un mystère en particulier de la vie du Christ. Parfois, il est récité pour une intention particulière, générale ou particulière, pour demander des grâces ou un miracle. Il peut aussi être dit pour tenir compagnie à la sainte Vierge, tout simplement ! Le chapelet en tant que tel, composé de petites graines et d’une croix, est un objet de dévotion. Il constitue un sacramental, c’est-à-dire un acte par lequel le prêtre consacre ou bénit un objet (médaille, statue, autel, abbaye …). 

Le rosaire, un chapelet « augmenté »

Le rosaire est en quelque sorte un chapelet « augmenté », institué par saint Dominique au début du XIIIe siècle après une apparition de la Sainte Vierge qui lui enseigna comment le prier. « Le remède à tant de maux sera dans la méditation des Mystères de la Vie, de la Passion, de la Mort et de la Gloire de mon Fils unique, en y joignant la Salutation Angélique, par laquelle fut annoncée la grande œuvre de la Rédemption » avait-elle dit au saint fondateur de l’ordre des dominicains. Cette dévotion avait ensuite été entretenue par différents papes, dont Grégoire XII qui institua la fête de Notre-Dame du Rosaire pour célébrer la victoire des chrétiens sur les Turcs à Lépante.

Originellement, le rosaire consistait à réciter trois chapelets correspondant aux mystères joyeux, douloureux, et glorieux. Le pape Jean Paul II y a ajouté, durant les dernières années de son pontificat, les mystères lumineux. Le Saint-Père avait d’ailleurs expliqué affectionner tout particulièrement cette prière : « Le rosaire est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse, merveilleuse de simplicité et de profondeur ». Dès lors, le rosaire correspond à 4 chapelets, soit… 200 je vous salue Marie. Cela fait beaucoup. Mais quand on aime, on ne compte pas n’est-ce pas ?

Tags:
chapeletPrièrerosaireVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement