Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Deux prêtres arrêtés et détenus dans le sud-est de l’Ukraine

Donetsk-Ukraine.jpg

MAXYM MARUSENKO / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

Une femme marche dans la cour de l'église orthodoxe endommagée à Sviatohirsk, dans la région de Donetsk, en Ukraine.

Cécile Séveirac - publié le 29/11/22

Deux prêtres catholiques exerçant leur ministère depuis février 2022 dans la ville de Berdyansk, au sud-est de l’Ukraine, ont été arrêtés. Ils sont accusés d’avoir préparé un "acte terroriste". L’Œuvre d’Orient demande leur libération immédiate.



Deux prêtres rédemptoristes appartenant à l’Église gréco-catholique ukrainienne ont été arrêtés par la Garde Nationale russe, selon une déclaration de l’exarchat de Donetsk datée du 25 novembre. Le père Ivan Levitskyi, curé de l’église de la Nativité de la Vierge Marie de la ville de Berdyansk, et le père Bohdan Heleta, aumônier de la même église, sont actuellement incarcérés dans un centre de détention provisoire. Ils sont tous les deux accusés d’activités “subversives”, c’est-à-dire d’avoir préparé un attentat avec détention d’armes et d’explosifs. Les arrestations auraient eu lieu en avril et en mars, mais n’ont apparemment été confirmées que le 24 novembre. L’Œuvre d’Orient demande leur libération immédiate et sollicite les autorités de la République française et de l’Union Européenne pour agir en ce sens.

L’évêque Stepan Meniok de l’exarchat gréco-catholique ukrainien de Donetsk (l’équivalent de l’archevêché chez les catholiques), a déclaré auprès de l’AED que cette détention était “dénuée de fondement et illégale”, dénonçant une accusation montée de toutes pièces. “Ces prêtres exercent leur ministère sacerdotal depuis plus de trois ans et mènent leurs activités pastorales de façon légale dans la région, en proclamant la Parole de Dieu qui est paix pour tous”, s’indigne notamment Mgr Meniok. “Aucune de leurs activités n’a dépassé le cadre de leurs devoirs pastoraux, et elles ont fait l’objet d’un compte rendu circonstancié aux autorités”, poursuit-il. 

D’autre part, lorsque l’église et la maison paroissiale ont été perquisitionnées, les deux prêtres “étaient déjà arrêtés, ils ne peuvent donc en aucun cas assumer la responsabilité des armes et des munitions qui y ont été trouvées”, relate le prélat qui caractérise cette accusation de “calomnie”, faisant référence à des manœuvres propagandistes similaires à celles du “régime communiste impie” de l’ex-URSS. 

Tags:
GuerreGuerre en UkraineRussie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement