Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Bethléem (presque) sans chrétiens

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Le mur de séparation entre les Territoires palestiniens et Israël à Bethléem

ISSAM RIMAWI / ANADOLU AGENCY / VIA AFP

Le mur de séparation entre les Territoires palestiniens et Israël à Bethléem.

La rédaction d'Aleteia - publié le 20/12/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 20 décembre 2022

1- La lettre de François et le précédent de Paul VI
2- L’affaire du père Rupnik : retour en dates sur une affaire qui ébranle Rome
3- Célébrer Noël sous la menace du terrorisme au Pakistan
4 – Qui est Matteo Ricci, que le Pape vient de proclamer vénérable ?
5 – Bethléem sans chrétiens : “Ceux qui le pouvaient ont émigré”.

1La lettre de François et le précédent de Paul VI

Le rédacteur en chef de Vatican News, Andrea Tornielli, apporte un éclairage historique sur les révélations faites par le pape François au média espagnol ABC. Le pontife a confié qu’il avait signé une lettre de démission dès 2013 au cas où il subissait une maladie invalidante ou un empêchement grave. Si l’annonce est surprenante, elle n’est pas inédite, puisque Paul VI avait aussi pris cette précaution, comme l’avait révélé un proche du pape François, Mgr Leonardo Sapienza, régent de la Maison pontificale, dans un ouvrage paru en 2018. Dans Le bateau de Paul, le contenu de cette renonciation était publié pour la première fois. “Nous, Paul VI… déclarons, en cas d’infirmité présumée incurable ou de longue durée… ou en cas de tout autre empêchement grave et prolongé… renoncer (…) à notre charge.”

Le “pape Montini”, a en fait même écrit deux lettres similaires, lui aussi au début de son pontificat, en 1965, alors que le Concile Vatican II est encore en cours. L’une était adressée au secrétaire d’État — comme l’a fait François — l’autre au doyen du Collège cardinalice. Dans la préface du livre de Mgr Sapienza, le pape François salue ce geste de son prédécesseur, considérant qu’un “pape empêché par une maladie grave ne pourrait pas exercer son ministère apostolique de manière suffisamment efficace”. L’actuel Pape, dans son entretien, évoque aussi Pie XII. Pour Tornielli, il fait référence à une lettre similaire rédigée par Pie XII pendant la guerre dans le cas où il venait à être enlevé par les nazis. 

Vatican News, français

2L’affaire du père Rupnik : retour en dates sur une affaire qui ébranle Rome

Alors que les révélations se succèdent sur les abus sexuels et spirituels commis supposément par le père Marko Ivan Rupnik, célèbre mosaïste, le site américain Catholic News Register rappelle les développements de cette affaire. Ce sont des sites italiens qui les premiers ont publié des informations sur des abus commis par le jésuite slovène dans les années 1990. La Société de Jésus a alors confirmé qu’une investigation avait été menée, mais que le dicastère pour la Doctrine de la foi avait clos l’affaire parce qu’elle sortait de ses prérogatives canoniques. Le 14 décembre, le supérieur des Jésuites, le père Arturo Sosa, a déclaré que le père Rupnik avait été excommunié en 2019 pour avoir sacramentellement absout une femme avec laquelle il avait eu une relation sexuelle en 2015. Le péché ayant été confessé, l’excommunication avait cependant été levée par la suite. Le journal américain montre cependant que l’affaire recouvrirait d’autres cas.

D’autres abus auraient en effet été commis dans la Loyola Community, une communauté jésuite mixte cofondée par le père Rupnik en Slovénie dans les années 1980. Les victimes seraient toutes des membres féminin de la communauté, mais le prêtre est aussi accusé d’abus de pouvoir. Après des désaccords avec l’autre cofondatrice, le père Rupnik a fait sécession et s’est installé à Rome où il a fondé le Centre Aletti en 1993. Il y gagne une grande réputation d’artiste, rénovant même une chapelle du Palais apostolique. C’est seulement en 2018 qu’une première enquête est ouverte par les Jésuites. Un procès est ouvert et le père Rupnik est reconnu coupable.

Des restrictions lui sont imposées : aucun contact avec des femmes, et aucune direction spirituelle. Étrangement, en mars 2020, le pape demande au père Rupnik de prêcher les retraites de Carême. En 2021, une seconde enquête a été ouverte à Rome, toujours en cours, puis une autre chez les Jésuites,  à propos d’autres abus commis par le père Rupnik : neuf femmes en tout l’accusent. Mais le dicastère pour la Doctrine de la foi refuse en 2022 de juger les faits, qui sont prescrits. 

National Catholic Register, anglais

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

Célébrer Noël sous la menace du terrorisme au Pakistan

La célébration de la naissance de l’enfant Jésus est une liberté dont nous jouissons dans un contexte de libertés religieuses limitées, déclare un responsable de Caritas du Pakistan. 

UCA News, anglais

Qui est Matteo Ricci, que le Pape vient de proclamer vénérable ?

C’était attendu depuis longtemps, et c’est chose faite ce samedi 17 décembre : le pape François a autorisé la signature du décret reconnaissant les “vertus héroïques” du célèbre jésuite Matteo Ricci. Il est désormais inclus dans la liste des “vénérables” reconnus par l’Église.

Jésuites, anglais

Bethléem sans chrétiens : “Ceux qui le pouvaient ont émigré“.

Malgré une forte immigration, le travail de l’hôpital catholique de la Sainte Famille continue de semer des graines de concorde malgré les temps difficiles.

Il Mattino, italien

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement