Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mort de sœur André : ils rendent tous hommage pour sa vie donnée

Siostra Andre, czyli Lucile Randon, najstarsza osoba na świecie

Daniel Cole/AP Photo/East News

Bérengère de Portzamparc - publié le 18/01/23

Cela semblait dans l'ordre des choses, et pourtant la disparition de sœur André touche tout le monde, du ministre au simple voisin, et les hommages se multiplient.

Bien sûr, il fallait s’y attendre. Même elle, elle le réclamait et disait parfois “le bon Dieu ne m’entend pas” ! Le départ au ciel de sœur André, doyenne de l’humanité, était prévisible. Pourtant, il provoque une grande émotion chez de nombreux Français. Il faut dire qu’elle aura marqué les esprits, cette étonnante centenaire de presque 119 ans qui, ces dernières années, soufflait ses bougies devant les caméras, ne ratant jamais une occasion de se souvenir de sa vie tournée vers les autres ou de rappeler sa relation avec “le bon Dieu”, comme elle l’appelait toujours.

78 ans comme religieuse, ce n’est pas rien ! Et l’ambassade de France au Vatican rend hommage à cette Fille de la Charité qui a consacré “sa mission au service des autres et de la religion”.

Née le 11 février 1904 à Alès (Gard), Lucile Randon, son nom à l’état civil, s’est éteinte dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé l’Ehpad Sainte-Catherine-Labouré de Toulon où elle résidait depuis une dizaine d’années. Le maire de la ville, Hubert Falco, lui adresse aussi un hommage plein d’émotion sur Twitter.

Issue d’une famille protestante non pratiquante, sœur André, écrit au masculin en hommage à l’un de ses trois frères, avait demandé le baptême catholique à l’âge de 26 ans. Après un emploi de gouvernante à Paris, elle était entrée chez les Filles de la Charité à l’âge de 40 ans. Par sa sagesse, elle était un “rayon de bonheur”, dit d’elle Jean-Christophe Combe, le Ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées.

Au youtubeur TiboInshape qui lui demandait il y a encore quelques mois si elle s’ennuyait parfois, sœur André répondait du tac au tac : “Je ne m’ennuie jamais parce que je prie le temps que j’ai de libre !” Et pour qui priait-elle ? “Pour tout le monde et surtout pour les malheureux, j’aime dorloter les gens et dans la prière, on trouve des ressources”. Et de fait entre autres confidences, sœur André aura inlassablement conseillé de “toujours d’aimer sans restriction et d’aimer sans rien attendre en retour”. TiboInshape lui a adressé un message plein de reconnaissance. D’autres twittos se disent bouleversés par “l’image de sainteté” qu’elle portait.

Officiellement, sœur André avait arrêté de travailler à la fin des années 1970. En réalité, elle a ensuite passé trente ans dans un Ehpad en Savoie où elle s’occupait de pensionnaires parfois plus jeunes qu’elle. Elle reconnaissait avoir levé le pied vers ses 108 ans… Alors pour finir sur une note d’humour, qui n’aurait pas déplu à sœur André, quelques amuseurs ont tenu à rappeler que pour la religieuse, c’est le travail qui l’a maintenue en forme !

Tags:
FrancehommageSoeur André
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement