Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

“Quand manque la joie, l’Évangile ne passe pas”, avertit le Pape

Papież Franciszek o czytaniu Słowa Bożego

Andrew Medichini/Associated Press/East News

I.Media - publié le 25/01/23

"Apporter la paix, pas la culpabilité." C’est la mission que le pape François a confiée aux chrétiens, lors de l’audience générale du mercredi 25 janvier 2023. Poursuivant ses catéchèses consacrées à l’évangélisation, le Pape a aussi donné la clef du "chemin le plus court pour rencontrer Jésus".

Dans sa méditation sur le thème “Jésus maître de l’annonce”, le Pape a souligné que l’on “ne peut pas parler de Jésus sans joie, car la foi est une merveilleuse histoire d’amour à partager”. “Quand manque la joie, l’Évangile ne passe pas”, a-t-il averti en fustigeant le chrétien “triste”. 

L’annonce chrétienne “doit communiquer la libération”, a poursuivi le pontife de 86 ans. Celui qui annonce Dieu “ne peut pas faire pression sur les autres, mais les soulager : ne pas imposer de fardeaux, mais les décharger”. Si suivre Jésus implique “des sacrifices”, cependant il s’agit de montrer “la beauté de l’objectif, plutôt que la fatigue du parcours”, comme le récit d’un voyage où l’on raconte les lieux visités et non pas les “files d’attente à l’aéroport”. 

Pour le chef de l’Église catholique, l’évangélisation doit aussi transmettre “la lumière”. Avec Dieu, “la vie n’est plus une avancée aveugle vers le néant, elle n’est pas une question de chance ou de destin, elle n’est pas quelque chose qui dépend du hasard ou des étoiles, ni même de la santé et des finances, mais de l’amour du Père, qui prend soin de nous, ses enfants bien-aimés”. 

La nécessité, chemin le plus court pour rencontrer Jésus

L’évangélisation porte aussi “la guérison” du mal “qu’aucun médicament ou remède humain ne peut guérir : le péché”. Avec Jésus, a souligné le Pape, le péché “n’a plus le dernier mot, le dernier mot c’est la main tendue de Jésus”. “Une fois ? Non. Deux fois ? Non. Trois ? Non. Toujours. Chaque fois que tu vas mal, le Seigneur tend sa main”, a-t-il insisté. Même si l’on fait “toujours les mêmes choses”, Dieu “oublie tous nos péchés”, “pour cela il n’a pas de mémoire”.  

Enfin, l’annonce de Jésus doit apporter “l’émerveillement”, a expliqué François, car “ce n’est pas nous qui faisons de grandes choses, mais c’est la grâce du Seigneur qui, même à travers nous, accomplit des choses imprévisibles”. Et le Pape de donner un dernier conseil : “Quel est le chemin le plus court pour rencontrer Jésus ? Fais-toi nécessiteux, fais-toi nécessiteux de la grâce, du pardon, de la joie.” 

Découvrez aussi les citations des saints sur la joie :

Tags:
Audience généraleÉvangélisationPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement