Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Les peuples de la Bible : De la lignée de Cham aux Amorites

josue-054_SMA03122-1

Leemage via AFP

Josué commande au Soleil de s'arrêter, gravure de Gustave Doré.

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 07/02/23

Les Amorites (évoqués également comme Amorrites ou encore Amorrhéens) sont cités très tôt dans la Bible, dès le livre de la Genèse. Très tôt, également, ils seront considérés par les Hébreux comme un peuple à écarter lors de la conquête de la Terre promise…

Le livre de la Genèse rattache le peuple des Amorites à la lignée de Cham, fils maudit par son père Noé, duquel fut engendré Canaan et de qui naquit l’Amorite. Cette descendance ne jouissait ainsi guère d’une bonne réputation auprès des Israélites avec lesquels les Amorites partageaient pourtant une origine sémite… Ces Amorites constituent donc un peuple préisraélite installé dans les montagnes du désert de la Syrie ancienne ainsi que nous le rappelle la Bible :

“Les Amalécites habitent le pays du Néguev ; les Hittites, les Jébuséens et les Amorites habitent la montagne ; les Cananéens habitent le bord de la mer et les rives du Jourdain” (Nb 13, 29).

Par la suite, ce peuple nomade s’est déplacé vers le sud de la Mésopotamie en fondant la première dynastie de Babylone avec le grand monarque Hammourabi passé à la postérité notamment pour son fameux et célèbre code, le “Code d’Hammourabi”.

Premières confrontations avec les Hébreux

Suivant sensiblement le même chemin que les premiers migrants menés par Abraham ayant quitté les régions de l’Euphrate pour Canaan, les Amorites s’installent sur les deux rives du Jourdain. C’est sur ces rivages, ainsi que le relate le Livre des Nombres, qu’ils entreront en conflit avec Israël :

“Alors Israël envoya des messagers à Séhone, le roi des Amorites, pour lui dire : “Laisse-moi traverser ton pays ! Nous ne ferons pas de détour par les champs ni par les vignes, nous ne boirons pas l’eau des puits, nous irons par la voie Royale jusqu’à ce que nous ayons traversé ton territoire”” (Nb 21, 21-22).  

Mais Séhone, roi des Amorites, ne l’entendit cependant pas ainsi et refusa d’obtempérer à la demande de Moïse et d’Israël de traverser son territoire. Pire, il rassembla toute son armée pour combattre les Hébreux en direction du désert. Le fracas des armes entre les deux peuples à Yahaç dut être violent car la Bible rapporte qu’Israël passa tous ses ennemis par le fil de l’épée et prit possession de leur pays depuis “l’Arnon jusqu’au Yabboq” (Yabboq ou Jabok en hébreux ou Nahr ez-Zarqa en arabe), rivière à l’est du Jourdain et jusqu’à la frontière des fils d’Ammone.

Third_Mari
Situation politique en Syro-Mésopotamie en 1764 avant av. J.-C.

L’éclatante victoire de Josué sur ses ennemis

De cette éclatante victoire, l’arche de l’Alliance du Seigneur allait dès lors devenir le symbole tout puissant du Dieu des Hébreux face aux impies dont, bien sûr, les Amorites :

“À ceci, vous reconnaîtrez que le Dieu vivant est au milieu de vous, et qu’il vous mettra en possession du pays des Cananéens, des Hittites, des Hivvites, des Perizzites, des Guirgashites, des Amorites et des Jébuséens : voici que l’arche de l’Alliance du Seigneur de toute la terre va passer le Jourdain devant vous” (Jos 3, 10-11).

Mais, alors les cinq rois amorites se liguèrent contre Israël pour assiéger Gabaon, ville palestinienne au nord de Jérusalem. Cependant, la ville de Gabaon avait passé un accord avec Josué aux fins de la défendre. Respectant ce pacte, Josué entouré de ses meilleurs guerriers fondit dès lors sur l’ennemi amorite. Josué n’hésita pas car le Seigneur l’avait en ces termes averti: “Ne les crains pas : je les livre entre tes mains. Pas un seul ne tiendra devant toi” (Jos 10, 8). Les Amorites furent pris de panique à la vue des forces de Josué et s’enfuirent dans la montée de Beth-Horone au Nord-ouest de Jérusalem, plus précisément à Azéqa (ou Asekah), ville située sur la route menant à Beth-Horone où ils furent frappés par de grosses pierres jetées du ciel… Alors, Josué fit une étonnante prière au Seigneur : “Soleil, arrête-toi sur Gabaon, lune, sur la vallée d’Ayyalone !” Sa prière fut entendue du ciel et l’astre stoppa court sa course permettant à Josué d’écraser tous ses ennemis à la lumière du jour, pas un seul n’en réchappa. Les Amorites devaient ainsi céder la place à Israël, signe de la toute-puissance de son peuple guidé par le Seigneur.

Tags:
Ancien TestamentBibleTerre sainte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement