Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Au terme des JMJ de Lisbonne, des pèlerins revigorés par l’appel du Pape à “briller”

FIN DES JMJ

Handout / VATICAN MEDIA / AFP

Cyprien Viet - Isabella H. de Carvalho - publié le 06/08/23

"N'ayez pas peur", a répété le pape François dans son homélie lors de la dernière messe des JMJ dimanche 6 août, qui s'est tenue au parc du Tage. En rentrant chez eux, les quelque 1,5 million de pèlerins présents emportent avec eux la force d'espérer en leur avenir en vivant leur foi catholique.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Par Isabella H. De Carvalho et Cyprien Viet, envoyés spéciaux à Lisbonne. Sous le chaud soleil portugais, le pape François a conclu les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Lisbonne dimanche 6 août en encourageant les jeunes “à briller, à écouter et à ne pas avoir peur” lorsqu’ils rentreront dans leurs pays dispersés à travers le monde. Environ 1,5 million de personnes étaient présentes dans le parc du Tage, bordé par le fleuve du même nom, et sur les routes environnantes, pour participer à la messe finale des JMJ de Lisbonne. Après la veillée du samedi soir, beaucoup avaient dormi dans des sacs de couchage et des matelas, à la belle étoile, pour participer à la messe avec le pape le lendemain matin. Émerveillés par la présence du Pape, les jeunes se sont sentis encouragés à se lever et à vivre leur foi catholique, alors qu’ils s’apprêtent à rentrer chez eux. 

“Nous ne rayonnons pas de lumière en nous mettant sous les feux de la rampe, en projetant une image parfaite ou en paraissant puissants et prospères. Non, nous rayonnons de lumière lorsque nous accueillons Jésus dans nos cœurs et apprenons à aimer comme lui”, a déclaré le pape François dans son homélie. Comme il le fait habituellement au cours de ces JMJ, le pape François a largement improvisé une partie de son discours, mais s’est concentré sur la nécessité d’inviter les pèlerins à “écouter” Jésus en lisant l’Évangile. Faisant écho à l’appel de Jean Paul II lors des JMJ de Rome en 2000, le pape François a répété à plusieurs reprises “n’ayez pas peur”. 

Des moments que les pèlerins emporteront chez eux

“L’Église et le monde ont besoin de vous, les jeunes, autant que la terre a besoin de pluie”, a déclaré le pape François, encourageant les jeunes à lutter pour la justice et la paix et à ne pas renoncer à leurs rêves. La mer de personnes s’étendant au-delà du parc du Tage a écouté attentivement les paroles du Pape résonner dans l’air. 

EUGENIA-JMJ-ALETEIA
Eugenia et sa fille, Ana Beatriz.

“La partie sur le fait de se relever m’a émue. La foi est difficile, mais avec Dieu tout est possible, et c’est exactement ce que le pape a dit”, déclare Eugenia, une mère portugaise avec sa fille de deux ans, Ana Beatriz, fermement attachée sur son dos, alors qu’elle s’assoupit après cette nuit intense. “J’espère que ma fille viendra aux JMJ à l’avenir et que je pourrai transmettre ce que j’ai reçu à mes enfants”, explique la jeune maman.

Paul
Paul.

Pour Paul, un Français de 23 ans venu avec le diocèse de Viviers (Ardèche), cette messe était particulièrement importante car il a pu célébrer sa première communion. “C’était ouf de vivre cela après une préparation, et avec le soutien de mes amis ardéchois, que je ne connaissais pas avant de venir”, explique-t-il. “Je n’ai pas compris tout ce que le pape a dit, parce que je n’avais pas de radio, mais c’était quand même super intense, super beau”, dit-il avec enthousiasme. Malgré les difficultés techniques, ce moment particulier n’a fait qu’accroître son enthousiasme pour l’avenir : “Je reviendrai certainement pour les JMJ en Corée en 2027, et aussi pour le Jubilé des jeunes en 2025 à Rome”.

Francesco-aleteia-jmj
Francesco.

Francesco, 18 ans, originaire de Sardaigne en Italie, est venu aux JMJ en l’honneur de son grand-père, décédé en 2022, et a été touché par les “différentes émotions” qu’il a ressenties tout au long de son voyage à Lisbonne, qui comprenait une étape à Fatima qui l’a “impressionné”. “Mon grand-père voulait que je vienne à ces JMJ pour voir le Pape. J’ai pu prier pour mon grand-père et avancer dans nos marches, même quand c’était difficile, grâce à lui”, a déclaré le Sarde, brandissant fièrement son drapeau. “J’ai été touché par les paroles du Pape. Même s’il s’agit d’une personne importante, il a utilisé des mots simples pour communiquer avec tout le monde”, se réjouit-il.

L’excitation d’être aux JMJ

“Nous étions très fatigués, mais cette messe a été un cadeau, une grande bénédiction pour nous, et nous sommes remplis de joie”, explique Raphaella, une Philippine vivant à Abu Dhabi, venue avec un groupe de 150 personnes du vicariat apostolique d’Arabie du Nord. “Notre présence ici est un miracle !”, explique cette employée d’une compagnie aérienne émiratie.

MALIA-ALETEIA-JMJ
Malia.

Malia, 22 ans, originaire du Royaume de Tonga, dans le Pacifique, explique que la messe et les autres célébrations spirituelles auxquelles elle a participé lors de ces JMJ l’ont fait “se sentir différente” de ce qu’elle est dans son pays d’origine. “Je suis tellement reconnaissante, tellement bénie, d’avoir vécu cette expérience et d’avoir vu le pape François. Il est venu avec son petit camion et j’ai pu être témoin de sa présence. C’est très spécial pour moi, car je ne sais pas quand je le verrai à nouveau”, a-t-elle souligné. 

Regarder l’avenir avec espérance

Alors que les pèlerins reprennent le chemin du retour, l’appel du pape à ne pas avoir peur continuera de résonner dans leur esprit. “C’était un voyage très fatigant, très éprouvant, même pour venir ici pour le rassemblement final : c’est un pèlerinage, le Seigneur a vraiment voulu tester notre foi, voir ce que nous sommes capables de faire, nous faire sortir de notre zone de confort”, explique Jeanne-Claire, 25 ans, venue de Cayenne, en Guyane française. 

Jeanne-Claire-Guyane
Jeanne-Claire.

“Mais c’était une belle messe, avec une belle homélie : le Seigneur nous appelle à regarder l’avenir avec sérénité, et c’est ce que j’ai appris ici : regarder l’avenir avec espérance”, ajoute-t-elle.

[EN IMAGES] Tous les temps forts des JMJ de Lisbonne

Tags:
JMJ
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement