Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Nigeria : un séminariste échappe de justesse à la mort après une violente attaque

Nigeria Berger Peul Benue

Shutterstock

Un berger peul gardant son troupeau au Nigeria

Cécile Séveirac - publié le 24/08/23

Un séminariste de la paroisse du Sacré-Cœur du diocèse de Makurdi, au Nigeria, a échappé à la mort lors d'une attaque de bergers peuls. Ces derniers ont pris sa voiture pour cible lundi 21 août, la criblant de balles.

Au Nigeria, le séminariste David Igba a échappé de peu à la mort alors que sa voiture a été prise pour cible par des bergers peuls, lundi 21 août. Ce jeune séminariste appartient à la paroisse du Sacré-Cœur, dans le diocèse catholique de Makurdi, la capitale de l’État de Benue. Situé au sud-est du Nigeria, l’État de Benue est majoritairement chrétien et régulièrement le théâtre d’attaques d’une rare violence menées par les bergers Peuls ou des membres de l’organisation islamiste Boko Haram.

David Igba s’était rendu dans la ville d’Udei afin d’y faire une course pour le père Jacob Igah, en charge de la paroisse. Il était accompagné de deux autres personnes, le chauffeur et le cuisiner du père Jacob, tous deux indemnes. “Il était environ 11h30 du matin. Je venais de quitter la paroisse et me rendais au marché de Makurdi pour imprimer des documents pour le père Jacob […] Alors que nous approchions du pont qui relie Udei à Makurdi, nous avons vu des gens courir devant notre voiture. Ils avaient un grand troupeau de bétail devant eux”, a relaté le séminariste à ACI Afrique. “Alors que nous nous approchions des hommes, nous avons continué à parler, espérant qu’il ne s’agissait pas de Peuls, car nous savons de quoi ils sont capables. Ils ont continué à courir. Je pense qu’ils pensaient que nous étions des soldats. Lorsqu’ils ont réalisé que nous n’étions pas des soldats, ils ont commencé à tirer sur notre voiture.”

Malgré la peur éprouvée, David ne désespère pas. “Même si les tueries se poursuivent, je crois que Dieu a sa propre façon de sauver son peuple et que le christianisme s’élèvera toujours au-delà de tout ce qui le menace. Je crois aussi qu’au moment voulu par Dieu, tous ces tueurs se convertiront et cesseront toute cette cruauté. C’est ce qui me pousse à continuer”, affirme-t-il.

La hausse vertigineuse des raids peuls

En proie à une forte insécurité et à une explosion de la pauvreté, le pays vacille entre raids djihadistes et peuls, sur fond de tensions communautaires et ethniques. Le gouvernement de Muhammadu Buhari n’était toujours pas parvenu à assurer la stabilité malgré sa promesse de mettre fin à l’emprise des groupuscules djihadistes. Le Nigeria représente à lui seul 89% des chrétiens tués dans le monde en 2022, selon l’ONG protestante Portes Ouvertes. Un chrétien y est tué pour sa foi toutes les deux heures.

Enlevés, portés disparus… on est sans nouvelle de ces missionnaires :

Tags:
Chrétiens au NigeriaPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement