Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Le foyer Jeanne d’Arc de l’Ordre de Malte France, la seconde famille de Donald

handicap, ordre de malte

CS / Aleteia

Cécile Séveirac - publié le 14/11/23

Les foyers Sainte-Fleur et Sainte Jeanne d’Arc de l’Ordre de Malte France, situés à Vigneux sur Seine (Essonne), accompagnent au quotidien des personnes porteuses d’un handicap mental. Aleteia est allé à la rencontre d’un de leurs résidents, Donald, 40 ans et porteur de trisomie 21. Reportage.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Donald est installé dans le petit salon du foyer Sainte-Fleur. Il est presque collé à Ornella, l’une des éducatrices, et fait mine de ne pas vouloir nous montrer sa chambre, un peu apeuré. Ses craintes se dissipent aussi vite qu’elles sont apparues. Quelques mots rassurants d’Ornella, une pression de main encourageante, et le résident se dirige fièrement vers ses quartiers. Il nous invite à entrer dans son sanctuaire dont les murs sont recouverts de posters de chanteurs variés, de photos de famille et de dessins. Âgé de 40 ans, Donald Sinclair vit au foyer de l’Ordre de Malte France, à Vigneux-sur-Seine (Essonne) depuis sa fondation, il y a plus de trente ans. Il est l’un des plus anciens résidents. Spécialisé dans l’accompagnement de personnes atteintes de handicap mental, les foyers Jeanne d’Arc et Sainte-Fleur accueillent 48 personnes, dont 42 internes et six externes. La plupart, comme Donald, sont porteurs de trisomie 21. D’autres sont atteints de différents degrés d’autisme ou encore de psychose infantile.

handicap, ordre de malte
Donald entouré d’Assise (à gauche) et d’Ornella (à droite).

Aussitôt passée la porte de sa chambre, Donald est tout sourire. Du doigt, il montre sur les portraits qui l’entourent sa fratrie et procède sans attendre aux présentations. “Ma sœur”, répète-t-il plusieurs fois non sans fierté en désignant Victoria, sa tutrice depuis la mort de leurs parents en 2016, avant de nommer le reste de sa famille. 

Un programme bien rempli

Donald a un quotidien bien rythmé. Après le petit déjeuner, c’est l’heure de la toilette. Dans sa chambre, Donald a accès directement à une salle de bain spacieuse dans laquelle il se douche en grande partie seul, en présence d’un éducateur. “L’idée est de favoriser au maximum leur autonomie”, explique Assise, éducatrice spécialisée et coordinatrice du foyer. “On les guide, parfois on les aide, mais on ne fait pas à leur place.” Chaque résident a une fiche avec ce qu’il sait faire, selon son degré d’autonomie.

Le repas a lieu avec tous les résidents, entre 12h30 et 14h30. Donald a sa propre vaisselle : un verre rouge, une assiette rouge, des couverts à part. “S’il ne retrouve pas ses petites habitudes, il a des troubles du comportement”, précise Assise. Chacun se voit attribuer une tâche pour la journée : mettre la table, débarrasser, nettoyer la table, balayer la cuisine… Donald se dirige vers le lave-vaisselle qu’il nous montre entre deux pitreries. C’est lui qui doit le remplir aujourd’hui. “Il est très drôle”, rit Assise, “il aime beaucoup faire le clown mais il est très sérieux quand il s’agit de participer aux tâches. C’est quelqu’un de serviable”, ajoute-t-elle. 

handicap, ordre de malte

L’après-midi, place aux activités. Selon les jours, les pensionnaires peuvent sortir faire leurs emplettes ou participer à des activités créatives. Donald est un grand amateur de pâtisserie et de dessin. Le sport, en revanche, “ce n’est pas trop son truc”, sourit Assise en évoquant les cours de judo. “Ce qu’il aime, ce sont les périodes de fête. Noël notamment. Il participe volontiers à la décoration.” À peine a-t-il entendu le mot Noël que Donald se précipite vers son lecteur de disques. “Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel…”, entonne-t-il tout en joignant le geste à la parole, avant de chanter à tue-tête “Il est né le Divin enfant”.

Chaque année, une messe de Noël est organisée à la chapelle de Vigneux, à laquelle sont conviées les familles des résidents, tout comme pour celles de la rentrée et de Pâques. Des bénévoles de la paroisse viennent aussi au foyer pour y animer l’éveil à la foi un vendredi sur deux. Donald peut retrouver sa famille toutes les deux semaines. Il ne cache pas sa joie à l’idée de revoir les siens dans quelques jours. “Tu es heureux, Donald ?”, interroge Ornella. Nouveau sourire radieux, des bras qui s’ouvrent et se referment sur son éducatrice. Des yeux qui en disent plus long que n’importe quelle logorrhée élogieuse. “Je crois qu’on a notre réponse.”

handicap, ordre de malte

En partenariat avec l’Ordre de Malte France

Ordre-de-Malte.jpg

Tags:
HandicapOrdre de Malte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement