Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Birmanie : au moins 15 morts après un bombardement visant des églises

Birmanie, guerre, civils, chrétiens, persécutions

MYO SATT HLA THAW / AFP

Birmanie, 29 octobre 2023. Des réfugiés catholiques prient dans une chapelle de fortune dans un camp de déplacés, dans l'État de Kayah.

Cécile Séveirac - publié le 08/01/24

En Birmanie, au moins 15 personnes ont trouvé la mort dans le bombardement du village de Khampat, situé au nord-ouest du pays, le 7 janvier. Attribuée à la junte birmane, cette attaque aérienne visait initialement deux églises dans lesquelles la population avait trouvé refuge. Elle a finalement touché directement les habitations et l'école locale.

En Birmanie, où les combats entre la junte au pouvoir et les rebelles s’intensifient, des frappes aériennes ont fait au moins 15 morts dans le village de Khampat, dans le district de Tamu (nord-ouest du pays), le 7 janvier 2024. Des témoins ont évoqué que “19 personnes ont été tuées, dont huit enfants”. Des avions de la junte birmane ont été aperçus en train de survoler le village avant de cibler les églises.

Une deuxième attaque est survenue alors que les villageois cherchaient à évacuer les lieux de culte, qui n’ont finalement pas été touchés par les bombes. “Ils ont ciblé les deux églises, mais les bombes sont tombées à l’extérieur et ont touché des maisons”, a déclaré un témoin. Une autre bombe a frappé près de l’école locale, a-t-il dit. Toujours selon ces témoins, 30 personnes auraient été blessées dans cette attaque aérienne, dont certaines grièvement. Le village de Khampat est sous le contrôle des Forces de défense du peuple (PDF) qui luttent pour renverser la junte.

Les églises régulièrement ciblées

Depuis le coup d’État militaire du 1er février 2021 qui a conduit l’armée birmane au pouvoir, le nord de la Birmanie est en proie à des affrontements violents entre la junte et les Forces de défense du peuple (PDF) qui s’opposent à la dictature militaire et ont organisé un vaste mouvement de désobéissance civile. Cette zone du pays concentre de nombreux villages majoritairement catholiques où se regroupent les rebelles. Depuis octobre 2023, plusieurs factions armées de rebelles se sont réunies afin de mener une vaste offensive contre l’armée régulière. Cette opération a embrasé la région, marquant un point d’orgue dans la guerre qui oppose armée et rebelles.

Si les chrétiens sont minoritaires en Birmanie, où ils ne représentent que 6% de la population, ils sont localisés principalement au nord du pays où se déroulent l’essentiel des combats, dont ils subissent les conséquences de plein fouet. De nombreux lieux de culte ont été détruits ou profanés. Ainsi, dans le diocèse de Loikaw (État de Kayah, nord de la Birmanie), plus de la moitié des 41 paroisses ont été touchées, affirmait ainsi Vatican News en novembre.

2023, nouvelle année de persécutions des chrétiens :

Tags:
BirmanieGuerrePersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement