Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Ce pays pourrait connaître le plus grand nombre de martyrs chrétiens

Nigerian man prays, hands, rosary

Red Confidential | Shutterstock

Anne-Laure Colin - publié le 01/02/24

Le Nigeria pourrait avoir "le plus grand nombre de martyrs chrétiens au cours du siècle", a affirmé le père Peter Hassan, recteur du séminaire de Jos, situé au centre du pays, fin janvier. Des propos qui traduisent le calvaire des chrétiens au Nigeria.

Dire oui à Jésus au Nigeria, c’est aussi accepter d’être persécuté en Son nom. “Si les choses continuent comme elles le font actuellement où si elles empirent, je n’ai aucun doute que le Nigeria deviendra le pays qui comptera le plus grand nombre de martyrs chrétiens au cours de ce siècle, qu’ils soient officiellement reconnus ou non”, a affirmé le père Peter Hassan, recteur du séminaire de Jos, ville située dans l’État du Plateau (centre du pays), dans un entretien à ACI Afrique le 29 janvier. Encore récemment, fin janvier, près de 55 personnes ont été massacrées dans un village à majorité chrétienne du même État, rapporte la Croix-Rouge nigériane. Fin décembre, près de 200 personnes ont été tuées lors d’attaques coordonnées dans la même région.

Dans son dernier index mondial sur les persécutions des chrétiens, l’ONG protestante Portes Ouvertes classe le Nigeria à la sixième place des pays les plus dangereux pour celles et ceux qui croient en Dieu. Sur les 4.998 chrétiens assassinés dans le monde, 4.118 sont morts au Nigeria, soit 82% d’entre eux. Par ailleurs, le pays compte aussi le plus grand nombre de chrétiens enlevés, avec 3.300 kidnappings sur 3.906. Le dernier rapport de l’Aide à l’Église en détresse (AED) a établi qu’au cours de l’année 2023, quatorze meurtres prêtres et religieux ont été tués. Et le Nigeria arrive en tête de ce funeste palmarès avec trois meurtres particulièrement atroces perpétrés dans le pays. Le père Isaac Achi et le séminariste Na’aman Danlami ont été brulés vifs tandis que le corps du frère Gowdin Eze a été retrouvé dans une rivière.

 Il vaut mieux mourir dans la maison de Dieu qu’en dehors.

Face à un gouvernement dépassé par la situation et à des autorités peu impliquées, les chrétiens ont appris “à accepter que ce que nous appelons “l’avenir” pourrait n’être que très bref”, explique encore le père Hassan. Martyrs de leur foi et modèle de résilience face au danger perpétuel, les chrétiens ne peuvent que s’en remettre à Dieu, estimant qu’il “vaut mieux mourir dans la maison de Dieu que de mourir en dehors”. 

2023, nouvelle année de persécutions des chrétiens

Tags:
AEDChrétiens au NigeriaPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement